maladie parkinson

La maladie de Parkinson et ses traitements médicaux

De nos jours, la seule possibilité de combattre cette maladie est d’en atténuer les symptômes en suivant un traitement à base de médicaments, car il n’existe pas encore un soin permettant de guérir cette maladie. Il est important que le traitement soit correctement dosé par rapport aux degrés d’évolution de la maladie pour que les symptômes soient contenus et qu’ils n’évoluent plus. La composition du traitement est divisée en deux catégories.

À base médicamenteux

La lévodopa ou la L-Dopa reste le traitement le plus efficace pour les patients de plus de 70 ans qui va permettre de diminuer les tremblements, la raideur des membres et les difficultés de mouvements. Ce traitement débute par une prise de deux à trois fois par jour et pouvant être augmenté pas la suite, mais au bout de cinq à six ans l’efficacité de ce traitement s’estompe. Pour les patients plus jeunes dont les tremblements sont le symptôme prépondérant, il est généralement prescrit les anticholinergiques qui vont rétablir à l’intérieur du cerveau le déséquilibre entre la dopamine et l’acétylcholine. Il existe d’autres médicaments différents de la dopamine commercialisée en France et qui peut être associé avec la L-Dopa, tels que la bromocriptine, le ropinirole, le lisuride, le pergolide qui sont des agonistes dopaminergiques surtout prescrits pour des patients jeunes entre 50 et 60 ans.

Non médicamenteux

Il est préférable d’avoir recours à un nutritionniste ou d’obtenir des recommandations alimentaires du médecin, afin d’additionner l’action bénéfique de la L-Dopa. De plus, il est très important de garder une activité, afin de rester actif et d’être suivi par un psychologue ou un psychothérapeute car il est très difficile d’assumer seul cette maladie puisqu’elle attaque le cerveau.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *