la-nevralgie-cervicale-peut-etre-tres-handicapante.png

La névralgie cervicale peut être très handicapante

Il suffit d’une mauvaise position pour que les douleurs au cou soient handicapantes. Cette inflammation peut également survenir après une compression de la racine nerveuse. Vous devez donc vous soigner pour ne pas être impacté davantage, la prise des médicaments peut aussi être indispensable. 

Connaître les symptômes pour identifier le meilleur traitement 

De nombreuses raisons expliquent l’apparition de cette névralgie cervicale. Les douleurs au cou sont parfois causées par un traumatisme dû à un sport. Les adeptes de la musculation ou des disciplines avec des chocs comme le rugby sont souvent touchés par ces problématiques qui nécessitent du repos et une certaine immobilisation. Quelques symptômes doivent être connus, cela vous permet de déterminer le meilleur remède. 

Consultez au plus vite un médecin spécialisé 

Ces douleurs se traduisent généralement par une gêne au niveau du cou et elle peut se propager jusque dans l’épaule. Elles ne sont pas constantes, elles ont tendance à se manifester lorsque la zone touchée est sollicitée. Il est donc préconisé de stopper les activités sportives. Dans le cas contraire, cette névralgie cervicale peut devenir chronique et apparaître régulièrement, elle empoisonne ainsi votre quotidien. L’automédication n’est pas recommandée dans ce cas de figure puisque vous pouvez aggraver la situation. La consultation d’un médecin généraliste ou d’un médecin du sport est indispensable. 

Des médicaments et de l’immobilisation pour se soigner 

Il pourra réaliser le meilleur diagnostic pour vous proposer un traitement adapté. Les médicaments comme des anti-inflammatoires sont souvent prescrits afin de réduire les douleurs le plus possible. Lorsque la situation est vraiment handicapante, ces professionnels peuvent vous proposer des corticoïdes qui sont injectés dans la région douloureuse. Dans tous les cas, le repos peut s’avérer indispensable afin de retrouver cette sérénité perdue. Prenez le temps de vous soigner même si vous devez attendre plusieurs semaines et arrêter votre activité sportive préférée.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *