implant-dentaire-tunisie

L’implant dentaire de A à Z

Vous avez perdu une dent et votre dentiste vous propose un implant pour la remplacer ? Découvrez tout ce que vous devez savoir avant d’envisager cet acte chirurgical pas si anodin.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ? Définition

Un implant dentaire est une racine dentaire en titane destinée à être insérée dans l’os de votre mâchoire. Il est surmonté d’une prothèse qui vient en remplacement d’une dent perdue. Le titane est un matériau solide qui permet une intégration de l’implant avec l’os de la mâchoire, on parle alors d’ostéointégration. Le but de l’implant est de remplacer votre dent de la façon la plus naturelle possible. Ce dispositif définitif est mis en place par un chirurgien-dentiste implantologue selon une procédure très stricte.

Il existe différents types d’implants dentaires :

  • L’implant endostéal est inséré directement dans l’os de la mâchoire et peut supporter une ou plusieurs prothèses.
  • L’implant subperiostéal est placé sur la mâchoire. Il est utilisé lorsque l’os est trop fin et qu’un implant endostéal ne peut pas être utilisé.

La pose d’implant dentaire : la procédure

La pose d’un implant est une opération réalisée en ambulatoire, le plus souvent dans le cabinet de votre chirurgien-dentiste s’il possède un bloc opératoire adapté. L’opération fait suite à un protocole de préparation minutieux qui en garantit la réussite.

Étape 1 — La procédure préopératoire pour la pose d’un implant dentaire est une étape primordiale. Votre dentiste doit connaître parfaitement la morphologie de votre mâchoire. Pour cela il va avoir recourt à différents examens : radiographies, scanner, voire imagerie informatique. Le but de ces examens est de vérifier l’état de votre mâchoire, de voir l’emplacement de vos sinus, ou de détecter une éventuelle infection. Le but de votre chirurgien est d’anticiper les éventuels problèmes et de mettre en place une procédure pour y répondre. Par exemple, si l’os destiné à recevoir l’implant est abimé, il pourra avoir recours à une greffe osseuse.

Étape 2 — L’opération en elle-même est généralement réalisée sous anesthésie locale sauf dans en cas de remplacement de plusieurs dents ou d’anxiété importe du patient. Dans ce cas, une anesthésie générale peut être envisagée. Même si des procédures en une seule étape existent, le plus souvent, l’intervention est pratiquée en deux étapes. La première consiste à mettre en place l’implant dans l’os de la mâchoire. Quelques semaines plus tard, le chirurgien intervient à nouveau pour poser le pilier, une barre servant à relier l’implant à la prothèse qui sera posée ensuite.

Étape 3 — Pendant la période postopératoire, vous pouvez être amené à revoir votre dentiste plusieurs fois pour des contrôles ou des réglages. Au sortir de l’opération, vous devrez faire face à des enflures et des douleurs. La cicatrisation complète dure de quatre à six mois, période durant laquelle vous devrez suivre les recommandations du médecin. Une fois la prothèse installée, le confort procuré par un implant dentaire est 100 fois supérieur à celui d’un dentier.

Combien va vous coûter la pose de votre nouvelle dent ?

Avant de vous lancer, consultez votre mutuelle afin de connaître les conditions précises de prise en charge et demandez un devis à votre dentiste. En France, l’implantologie n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. La pose d’un implant dentaire est une opération chirurgicale dont le prix peut varier de 900 à 5000 euros en fonction des soins nécessaires.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *