lassurance-economies.jpg

Faire des économies sur l’assurance maladie, c’est possible

Il est essentiel de prendre une assurance maladie, pour ne pas être pris au dépourvu en cas de problème de santé. On ne peut effectivement pas anticiper notre état de santé, d’où l’importance de souscrire à un contrat pour être couvert comme il se doit.

Pourquoi comparer les offres ?

Plusieurs compagnies d’assurance sont présentes sur le marché pour proposer les meilleures offres en termes de couverture maladie et sociale. Cette concurrence permet aux clients de faire une comparaison des critères de manière objective.

Par ailleurs, ce système offre aux souscripteurs la possibilité de choisir librement l’assureur à qui ils confient leur santé, afin d’être couverts, tout en faisant des économies sur leur budget. Dans tous les cas, il faut faire la différence entre l’assurance de base et l’assurance complémentaire, différentes, mais d’égale importance.

Qu’est-ce que l’assurance de base ?

La LAMal ou Loi sur l’Assurance Maladie, est obligatoire en Suisse depuis 1996. Le système de santé fait partie des plus ingénieux au monde, bien que son mode de fonctionnement rime souvent avec complexité. WeGroup peut vous aider à trouver les meilleures offres en termes d’assurance maladie, mais également vous propose de mieux comprendre le mécanisme d’un tel système afin de connaître les tenants et aboutissants du concept.

Tout d’abord, tous les citoyens résidant en Suisse doivent souscrire à une caisse maladie pour profiter d’une assurance de base. À cet effet, chaque individu peut choisir de ne souscrire qu’à cette assurance de base ou de compléter sa couverture maladie par des assurances complémentaires.

Avec plus d’une soixantaine de caisses maladie, le choix est vaste. L’assuré peut, s’il le souhaite, changer de caisse, le dernier jour de l’année courante. Néanmoins, il a l’obligation de respecter un délai de résiliation d’un mois.

L’assurance de base est un contrat dont les prestations comprennent notamment les traitements ambulatoires, dans un hôpital ou dispensés par un médecin. Cette assurance prend également en compte les séjours en milieu hospitalier. Elle prend en charge les prestations des pharmaciens et les médicaments délivrés avec une ordonnance médicale, sans oublier les séjours en hôpital dans le cas d’un accouchement.

Comment choisir une assurance de base ?

Compte tenu du nombre de caisses maladie existantes en Suisse, trouver le meilleur assureur est une mission de longue haleine. Heureusement, il existe des comparateurs d’assurance comme WeGroup pour faciliter la démarche. Le moyen le plus simple reste de contacter directement un professionnel expert en caisse maladie, plutôt que d’appeler les assureurs. La comparaison en compagnie avec un expert permettra à l’assuré d’avoir un résultat neutre et rapide.

Il existe toutefois une liste non exhaustive de critères à prendre en compte lors du choix, dont celle de la situation du canton et de la commune, qui déterminera le taux de la prime. Il faut également savoir que les caisses maladie ont la liberté de modifier leur grille pour l’assurance de base, pour trouver les meilleures primes aux bénéfices de leurs assurés.

Dans tous les cas, ces compagnies ont le devoir de fournir des services identiques, aussi bien d’un point de vue tarifaire que qualitatif.

Quelle assurance pour qui ?

Bien entendu, choisir le bon assureur est relatif. Toutefois, il y aura toujours un inconvénient derrière chaque choix, tout comme il existe des privilèges que l’on ne trouvera pas ailleurs.

L’assurance de base permet en revanche de jouir d’une bonne couverture, de la consultation d’un généraliste à des soins plus spécifiques, avec peu de contraintes.

Fort heureusement, il existe ce que l’on appelle une « assurance alternative », pour effectivement échapper aux restrictions liées au modèle d’assurance de base. Il convient néanmoins de préciser que ces modèles dits alternatifs ne sont pas disponibles dans toutes les régions de la Suisse :

  • La télémédecine
  • Le médecin de famille
  • Le réseau de santé

L’option de la télémédecine

En optant pour un modèle alternatif de la télémédecine, le souscrit s’engage à contacter par téléphone la centrale de conseils médicaux, avant de consulter un médecin (généraliste ou spécialiste). Les conseillers médicaux joints au téléphone analysent la situation du patient avant de prodiguer des conseils pour une éventuelle automédication ou l’orienter vers une clinique ou un cabinet médical. Il existe des caisses médicales qui imposent toutefois un hôpital ou un médecin en particulier, où l’assuré pourra recevoir les soins appropriés.

L’alternative du médecin de famille

Le choix du médecin de famille implique que l’assuré consulte d’abord son médecin généraliste. L’identité de ce dernier est communiquée préalablement à la caisse maladie pour enregistrement. Le professionnel de santé décidera par la suite si son patient a besoin de consulter un confrère, selon le cas. Cette option a pour avantages de faire bénéficier l’assuré d’une réduction de sa prime sur l’assurance obligatoire des soins. Ainsi, il participe à réduire les coûts de la santé.

assurance complémentaire

Le choix d’un réseau de santé

En Suisse, les assurés peuvent choisir le modèle alternatif d’un réseau de santé, grâce auquel ils sélectionnent une permanence médicale ou un groupement médical, qui réunit les médecins spécialistes et généralistes au sein du même établissement. La première phase de la consultation passe par un médecin, qui orientera ensuite le patient vers un confrère spécialiste en cas de besoin. Cette option permet de garder un seul dossier par patient et ainsi réduire les frais administratifs liés au traitement du dossier.

Pourquoi prendre une assurance complémentaire ?

Les LCA, ou assurances complémentaires, sont particulièrement intéressantes et ont pour vocation d’améliorer la couverture santé. Il convient en outre de rappeler qu’un complément à l’assurance de base est obligatoire en Suisse. La LAMal comporte effectivement quelques lacunes, auxquelles la LCA peut remédier.

Il existe à cet effet différentes options possibles. Les prestations sont toutes importantes, pour ne mentionner que la couverture hospitalière, partout en Suisse. Ce complément d’assurance permet également d’être couvert sur les médicaments hors liste, les frais des soins dentaires des enfants, les coûts liés au transport.

Il est donc important d’en prendre une, au-delà de la mention obligatoire.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *