médecine douce

Les différentes manières d’utiliser le jiaogulan en médecine douce

Utilisé pour ses innombrables vertus, le jiaogulan fait partie des plantes les plus bénéfiques du monde. Composé de plusieurs actifs naturels, il permet de prévenir et de guérir plusieurs maladies. A l’origine utilisé dans la médecine chinoise traditionnelle, le jiaogulan est aujourd’hui reconnu par le monde entier et son utilisation se démocratise de plus en plus. En effet, outre ses effets sur le système immunitaire et nerveux. Cette plante permet également de renforcer le système digestif et circulatoire. Ses bienfaits sont infinis et il ne cesse d’épater par ses pouvoirs magiques. Il existe plusieurs manières d’utiliser cette herbe : en infusion, en décoction, en teinture-mère et en gélule.

L’infusion

L’infusion ou la tisane est la méthode la plus ancienne et la plus répandue d’utiliser les plantes médicinales en général, et le jiaogulan en particulier. C’est en fait une technique qui consiste à extraire les principes actifs de la plante par l’action de l’eau chaude. En plus clair, il suffit de verser de l’eau préalablement chauffée sur les feuilles et de laisser infuser quelques minutes pour obtenir la tisane. Pour le dosage, prenez 1 à 2 g de feuille fraîche ou 2 cuillères à café de feuille séchée et broyée pour une tasse d’eau, laissez infuser 10 minutes et buvez 3 tasses par jour.

La décoction

Cette méthode est plus ou moins similaire à l’infusion, à la différence près que les feuilles doivent être bouillies avec l’eau. Autrement dit, la décoction consiste à mettre les feuilles de jiaogulan dans de l’eau froide, puis porter l’ensemble à ébullition. Pour ce faire, prenez des feuilles fraiches de jiaogulan et versez-les dans un litre d’eau froide. Laissez ensuite bouillir pendant 15 à 20 minutes et buvez toute la journée. Les mêmes feuilles peuvent être réutilisées pour faire une autre infusion ou décoction. Pour obtenir de meilleurs résultats, le traitement doit durer au moins trois mois.

La teinture ou la teinture-mère

Il s’agit d’une technique qui sert à extraire les principes actifs de la plante en laissant la partie utilisée macérer dans de l’alcool. La macération se fait généralement pendant une période de trois semaines, puis on presse et on filtre le mélange. La teinture-mère est déconseillée aux enfants et aux personnes sensibles à l’alcool puisque ce dernier fait partie de ses principaux ingrédients. Cependant, cette méthode permet une plus grande concentration des principes actifs du jiaogulan. Pour la consommation, ajoutez 90 à 120 gouttes de teinture de jiaogulan dans une tasse d’eau, à faire 3 fois par jour.

La gélule

C’est une forme plus moderne de la consommation du jiaogulan. Il s’agit ici de broyer les feuilles séchées de la plante pour les réduire en poudre. Cette poudre sera ensuite micronisée dans du plastique comestible et on le consomme comme les médicaments classiques.
Autrement, les feuilles de jiaogulan peuvent être mâchées toutes seules. Elles ont un goût plutôt agréable, unissant un petit goût de réglisse et de ginseng. L’idéal est de mâcher 3 feuilles fraîches par jour.
En cosmétique, le jiaogulan permet d’adoucir et d’éclaircir la peau. Pour ce faire, prenez 4 à 5 feuilles, mélangez-les dans de l’eau chaude et laissez infuser 10 minutes. Nettoyez ensuite votre visage avec le mélange une ou deux fois par semaine et rincez à l’eau claire.
Enfin, pour apaiser le corps et l’esprit, vous pouvez également utiliser le jiaogulan dans votre bain. Pour cela, prenez quelques feuilles fraîches et ajoutez-les dans un bain chaud. Sinon, vous pouvez appliquer les feuilles directement sur votre gorge et poitrine, c’est-à-dire en cataplasme pour dégager les voies respiratoires.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *