microgreffe-ca-marche.png

Microgreffe : comment ça marche

Il existe de nombreux remèdes à ce jour pour ralentir la chute et parfois même obtenir une véritable repousse. Par ailleurs, traiter la calvitie peut s’avérer un casse-tête, et en décourager plus d’un. Par contre, avec la greffe de cheveux vous êtes sûr de retrouver la totalité de vos cheveux et par la même occasion votre confiance. Toutefois, le sujet suscite de nombreuses interrogations.

En quoi consiste un micro greffe ? 

Le micro greffe appelé implant capillaire est une opération chirurgicale qui a pour but de prélever des cheveux en bonne santé afin de les réimplanter sur des zones dégarnies. Cependant, il existe deux méthodes pour une opération de microgreffes. La première appelée méthode de la bandelette a pour principe d’inciser sous anesthésie locale une zone située à l’arrière de la tête, les bulbes prélevés sur cette incision appelée bandelette sont réimplantés sur les zones à traiter. Cette opération convient aux hommes et aux femmes et les résultats apparaissent au bout d’un an. L’autre méthode, FUE plus connue sous le nom de Follicular Unit Extraction a pour but de pratiquer sous anesthésie locale de petites incisions à l’arrière du scalp rasé auparavant, pour prélever des implants ensuite réimplantés sur les parties dégarnies. Cette opération convient mieux aux hommes d’un point de vue esthétique.

Quelle méthode choisir pour quel budget ?

Il est important de choisir l’opération de micro greffe qui vous convient le mieux. La méthode de la bandelette avec un prélèvement de 1200 à 1500 implants capillaires convient le mieux aux patients qui souffrent d’une calvitie avancée et son coût peut atteindre les 6000 euros. Par contre, la méthode FUE plus onéreuse coûte entre 6000 à 10000 euros, et ne laisse pas de cicatrices pour une première séance. Elle convient le mieux aux jeunes à un stade moins avancé de leur calvitie. Toutefois, pour retrouver la beauté de vos cheveux d’antan, il faudra au minimum 8 mois pour observer les premiers résultats.

Post Author: Amélie