analyse statique pied

Course à pieds : êtes-vous pronateur, neutre ou supinateur ?

Avant de pratiquer la course à pied, il est important d’apprécier son type de foulée. Neutre, pronateur ou supinateur, selon le type de foulée des chaussures sont adaptés. Comment distinguer le sien pour éviter des douleurs récurrentes, et des blessures ?

Comment déterminer mon type de foulée ?

La distinction de la foulée n’est pas évidente à l’œil nu. Différentes manières existent pour identifier sa propre foulée. La plus simple consiste à observer les semelles de ses chaussures.
La foulée pronatrice consume davantage la zone intérieure de la semelle. La foulée supinatrice ronge la partie extérieure. Et la foulée neutre (ou universelle) use la partie centrale de la semelle.
Généralement, on retrouve autant de coureurs pronateurs que de coureurs neutres, de l’ordre de 45% chacun. Les 10% restants sont des athlètes supinateurs.
D’après le type de foulée, le choix de chaussures s’avère essentiel.

Des chaussures en fonction de sa foulée

Pour une foulée universelle, le plus grand nombre des chaussures est adapté, un large choix s’offre à vous. Dirigez-vous quand même vers une paire de chaussures de qualité, avec un amorti neutre qui stabilise votre pied.
La pronation exige une chaussure qui renforce le côté intérieur de manière à maintenir et réduire l’affaiblissement du pied. Un gain considérable lorsque l’on sait que la course à pied est un sport rigoureux pour les pieds.
En ce qui concerne la supination, elle requiert, contrairement à la pronation, un renforcement sur la partie extérieure du pied. Une chaussure avec une forme courbée est fortement conseillée pour retrouver une foulée correcte.

Post Author: Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *